fbpx
tenir-un-blog

Pourquoi tenir un blog est bon pour votre entreprise ?

Ouvrir une section blog sur votre site ne vous semble pas une priorité ? Lisez ce qui suit avant de vous décider.

Ca y est. L’idée de votre entreprise a mûri dans votre esprit depuis des mois, voire des années. Vous en avez parlé autour de vous, vous avez rempli des pages blanches avec vos objectifs, votre positionnement, votre plan financier. Vous vous lancez enfin. Vous êtes persuadé qu’à votre niveau, vous allez améliorer la vie de vos clients.

Vient maintenant le moment de se faire connaître, d’attirer les bons clients, ceux que vous avez imaginé être face à vous. 

Vous vous sentez sans doute perdu face à tous ces canaux de diffusion, la concurrence installée depuis plus longtemps que vous, et qui a plus de moyens que vous. Comment se distinguer sans dépenser des milliers d’euros en promotion ? 

Il existe une solution efficace et qui demande peu d’investissement financier : tenir votre propre blog. Vous le verrez, la liste des avantages que vous pouvez en tirer est longue. Je vous en donne ici les principaux. Ils sont regroupés en trois catégories : les arguments personnels, ceux pour vos lecteurs et pour votre projet. 

Je reviens sur chacun d’eux en détail. La lecture de la totalité est donc assez longue. Pour ne pas trop alourdir la page, les argumentaires se déroulent en cliquant sur chaque sous-titre. Libre à vous de piocher dans ceux qui vous conviennent le mieux. 

Les avantages pour vous

Je les place en premier parce que ce sont ceux auxquels on pense le moins. Pourtant, ils sont à mon avis les plus bénéfiques. Qui ne s’est jamais senti désemparé, dépassé, illégitime quand il met un projet en route ? 

Dans ces moments-là, écrire permet de prendre de la hauteur, de mettre ses sentiments à plat et de se poser les bonnes questions. Toutes choses indispensables à un entrepreneur.

Le syndrôme de l’imposteur, c’est cette petite question qui se loge en permanence au fond de votre esprit : est-ce que je suis vraiment légitime pour faire ce que je fais ?

Ce sentiment est tout à fait normal, surtout quand on démarre son activité. Mais il peut devenir un problème si vous le laissez de côté. A la première critique, à la première remarque négative, vous vous mettrez sur la défensive. Selon votre état d’esprit, vous deviendrez agressif, inhibé ou déprimé. Cette question va vous ronger de l’intérieur.

Se sentir à sa place dans ce qu’on fait, c’est une question d’autorité. On l’obtient à travers la reconnaissance par les autres – clients ou collègues – de ses compétences, pas de ses connaissances. 

Il n’y a que deux manières d’installer votre autorité. Cela peut passer par l’autoritarisme. Vous devenez un petit chef, qui fait taire les remarques et les critiques, qui cache ses échecs. Ce n’est probablement pas ce que vous voulez devenir, mais c’est surtout une manière très superficielle de régler la question. Vous n’entendrez plus d’avis négatifs, ou nettement moins, mais au fond de vous-même vous saurez qu’ils sont toujours là. Et vous rentrerez dans un cercle vicieux de suspicion, voire de paranoïa.

L’autre méthode, que vous pourrez appliquer à travers le contenu de votre site, est de montrer que vous ne maîtrisez pas tout, que vous êtes vous aussi en train d’apprendre en chemin. Mais vous vous posez les bonnes questions, et vous y trouvez les réponses adéquates. Vous montrez que vous vous souciez de ce que vous faites et que vous cherchez à la faire le mieux possible.

En d’autres temps, ces deux méthodes étaient ce qui distinguait le pouvoir de la sagesse. Si vous choisissez la voie de la sagesse, cela tombe bien, c’est exactement ce que les moteurs de recherche sur internet valorisent aujourd’hui !

Ecrire des articles de blogs fait partie de votre stratégie de marketing. Vous devez établir un plan, publier régulièrement, trouver de nouvelles idées d’articles.

Vous devez dégager quelques heures chaque semaine dans vos activités pour réfléchir à ce que vous allez écrire. Comment transmettre un message qui a du sens et de la valeur pour ceux qui vous lisent ?

Profitez de ce moment pour vous recentrer sur vous-mêmes. Pourquoi je fais ce que je fais ? Est-ce que cela a toujours un sens ? Est-ce que je n’ai pas dévié de mes objectifs ?

Se créer ce genre de moment privilégié est très important pour votre entreprise, surtout lorsque vous démarrez. Vous avez beaucoup de choses à penser : payer vos factures, passer vos commandes, veiller à votre chiffre d’affaires, répondre aux demandes de vos clients … La liste est longue. Vous pouvez très vite perdre de vue le cap que vous vous êtes fixé.

A chaque fois que vous écrivez, vous revenez aux fondamentaux. Ca devient rapidement comme un exercice physique : un moment que vous vous accordez avec vous-même, pour repartir du bon pied.

Bloguer, ce n’est pas envoyer des bouteilles à la mer. Cela fait partie d’un processus grâce auquel vous pouvez en apprendre plus sur les réelles motivations de votre lectorat. 

Voyez les choses du point de vue du lecteur. Il se pose une question, ou il a problème à résoudre. Il lance une requête sur Google. Il tombe sur une page de votre blog qui traite du sujet qui le concerne.

Que se passe-t-il à ce moment-là ? Soit il repart immédiatement vers la page de résultats. Soit il lit votre article, et peut-être un autre. Et encore un autre. Puis, idéalement, il va voir ce que vous avez à proposer.

L’interaction des lecteurs avec le contenu de votre blog vous fournit une foule de renseignements utiles. En analysant les résultats de vos pages, vous pouvez savoir quels sont les questions que se pose votre lectorat. Cela vous permet d’affiner votre carte d’empathie. Vous pouvez ensuite adapter votre offre en fonction de ce que vous apprenez.

Au bout du compte, vous commencez à mieux comprendre ceux que vous servez. Vous pouvez même devancer leurs attentes. Poster d’autres articles qui pourraient les intéresser. En fait, vous agissez un peu comme si vous aviez des clients fidèles dans un magasin.

Vous avez mûrement réfléchi votre projet, vous vous êtes documenté sur tout ce qui concerne votre produit ou service. Mais, malgré tous vos efforts, vous ne pouvez pas avoir réponse à tout.

Il arrivera toujours un moment où la question d’un client vous déstabilisera, vous amènera à réfléchir à la manière dont vous faites les choses, voire à modifier votre offre. Ce sont là d’excellentes idées d’articles.  

Ecrire vos réflexions démontre à ceux qui vous lisent votre engagement envers vos clients, et que vous évoluez avec eux.

Dans son livre Le maître ignorant, le philosophe Jacques Rancière décrit la méthode pédagogique de Joseph Jacotot. Juste après la Révolution Française, Jacotot s’est retrouvé à devoir enseigner le français à des étudiants flamands à Louvain. Problème : il ne parlait pas le néerlandais. Il a découvert que le désir de ses étudiants d’apprendre le français était son principal atout. Et il s’est rendu compte que la pédagogie était une question de méthode, pas de savoir. L’éducation se fait dans les deux sens. Avec sa technique, le « maître » ne doit même pas connaître la matière qu’il enseigne. Il apprend à apprendre.

Si vous gardez cet état d’esprit en écrivant pour votre blog, vous intégrez vos efforts marketing dans le développement global de votre entreprise. Vous lui donnez plus de sens, aussi pour vous-même. Et cela vous permet de faire grandir votre entreprise de manière harmonieuse.

Les avantages pour votre audience

Votre blog est un service supplémentaire que vous offrez à vos futurs clients. Il leur permet de mieux vous connaître et de savoir si vous êtes le bon interlocuteur pour résoudre leur problème.

Sur internet, la question la plus délicate est celle de la confiance. Comment être sûr que ce que j’achète, la société que je sollicite correspond vraiment à ce que je cherche ? Le contenu que vous offrez sert à leur apporter les garanties dont ils ont besoin.

J’aime à le répéter, l’écoute est ce qui doit venir en premier dans une communication. Pour s’engager dans une conversation, une personne doit d’abord ses sentir écoutée. 

Et si vous avez lu ce qui précède, c’est ce que vous ferez à travers votre blog. Par ce biais, vous facilitez donc naturellement la conversation à ceux que vous visez. 

Facilitez les moyen d’interagir avec vous, multipliez les appels à l’action engageants, et vous verrez rapidement un retour qui dépasse vos espérances. 

Rien de magique là-dedans. L’authenticité est le meilleur moyen d’initier la conversation. Au fur et à mesure que vous posterez, que vous connaîtrez vos interlocuteurs, cette conversation deviendra de plus en plus naturelle.

Avec votre entreprise, vous ne cherchez pas que des clients. Vous voulez impliquer les gens dans le changement que vous engagez. 

C’est aussi tout l’enjeu de la méthode de marketing inbound : inclure le client dans un cercle vertueux dans lequel il s’engage à vos côtés. Cela passe par la diffusion de vos contenus dans votre newsletter et sur les réseaux sociaux : vos articles mais aussi vos événements et des communications plus informelles. 

Vous les incluez dans la vie de votre entreprise, dans l’état d’esprit qui vous anime au quotidien. Bref, vous partagez quelque chose. 

Vous êtes bien sûr déjà conscients du pouvoir de la communauté dans votre activité. Mais utiliser ce pouvoir dans votre stratégie marketing ne fait que le multiplier, tout en gardant votre dimension éthique.

Dans vos articles, vous ne parlez pas de vous. Vous ne vendez rien. C’est un impératif de base. Le sujet de vos posts est toujours votre interlocuteur.

Si il est venu jusqu’à vous, c’est qu’il cherche quelque chose. Et la seule chose qu’il veut à la fin de sa lecture, c’est repartir avec ce qu’il est venu chercher.

Reprenons l’analogie avec un magasin « en dur ». Si vous entrez dans une boutique et que le vendeur vous saute dessus en vous demandant si il peut vous aider, vous vous sentez agressé, non ? Vous voulez avoir le temps de flâner un peu, et avoir la possibilité de ressortir quand bon vous semble.

Avec un site, c’est la même chose. Il faut toujours laisser ouverte la porte de sortie. La seule chose que vous puissiez faire est de lui montrer qu’il est arrivé au bon endroit. Ce n’est qu’à ce moment-là que vous pourrez vous approcher et lui demander : « je peux vous aider ? »

Avec votre blog, vous créez les conditions pour passer à cette étape. Vous y donnez tous les éléments pour que le visiteur soit convaincu qu’effectivement, vous pouvez l’aider.

Que vous démarriez votre activité, cherchiez à promouvoir un nouveau produit ou service, ou vouliez augmenter votre chiffre d’affaire, vous devez vous constituer la base de clients nécessaire à votre équilibre financier. 

Or, aujourd’hui, se créer une clientèle est un défi beaucoup plus élevé qu’il y a quelques années. Vos concurrents ne se trouvent pas seulement dans votre région, mais aussi partout dans le monde, vias internet. Des produits ou services semblables peuvent être achetés en ligne, autant qu’en magasin. Vous ne pouvez plus vous reposer sur l’exclusivité de votre offre ou votre proximité géographique. 

Tout le pouvoir est passé dans les mains des consommateurs. Ils ont plus de choix que jamais pour prendre leur décision d’achat. Le comportement d’achat a d’ailleurs fortement évolué. Il se partage entre des activités online et offline, que ce soit pour la recherche d’informations ou la prise de décision. On cherche en ligne puis on va voir le produit en vrai en magasin. Ou l’inverse: on repère en magasin un article avant de rechercher les avis d’autres clients sur internet. Cela peut se résumer par le schéma ci-dessous. 

Alors, de quelles armes disposez-vous ? La réponse est en vous. Si vous avez lancé votre activité, c’est que vous pensez pouvoir faire les choses différemment. Et je suis sûr de ne pas me tromper en disant que l’aspect commercial vient en second dans vos motivations.

La bonne nouvelle, c’est que pour le client, c’est la même chose ! La question du prix est toujours secondaire. Il préférera acheter un objet un peu plus cher si il est sûr que le choix correspond à l’image qu’il se fait de lui-même. A son système de valeurs. Pourquoi, sinon, des gens continuent à acheter leurs livres en librairie alors qu’Amazon est tellement plus efficace ? Les raisons peuvent être multiples, et toutes pertinentes.

Il vous faut trouver la principale de ces raisons pour votre cas particulier, votre proposition de vente unique (ou USP). Cela ne peut se faire que par une interaction avec votre clientèle. Ici encore, votre blog, et le trafic qu’il génère, est un bon moyen de trouver les arguments à mettre en avant. Et de les affiner petit à petit.

L’idée centrale du marketing de contenu est d’éduquer vos clients. Vous devez leur démontrer que votre offre est la meilleure solution pour le problème qu’ils cherchent à résoudre. Pour cela, vous devez d’abord montrer que vous comprenez les problèmes que rencontrent vos lecteurs et que vous pouvez les guider vers une solution.

Bien sûr, votre tarif entrera en ligne de compte dans la décision que prennent vos futurs clients, mais c’est loin d’être le seul argument à votre disposition.  Par exemple, si votre souci est d’avoir chaud cet hiver, vous préférerez sans doute dépenser un peu plus d’argent dans un manteau avec une bonne doublure.

Vous aurez à cœur de donner à vos futurs clients tous les arguments pour qu’ils prennent la meilleure décision pour résoudre leur problème. Cela voudra dire que certains de vos lecteurs opteront pour une offre concurrente. Mais ceux qui choisissent votre solution seront sûrs que votre produit ou service est ce qui leur convient le mieux. Vous aurez face à vous des clients convaincus par ce que vous leur proposez. Ils auront un à priori positif vis-à-vis de votre activité, et auront envie de défendre leur choix. Pour qu’ils deviennent vos ambassadeurs, il ne vous restera plus qu’à les contenter.

Vous écrirez régulièrement sur des sujets qui intéressent directement les personnes que vous visez. Cela leur démontrera que vous maîtrisez votre sujet mais aussi que vous vous souciez de leurs problèmes particuliers. 

Ne perdez jamais de vue que vos lecteurs lisent vos articles pour trouver des réponses aux questions qu’ils se posent. Vous devez considérer votre site comme un centre de ressources pour votre secteur d’activité.

C’est ainsi que vous construirez naturellement votre autorité et une confiance qui augmentera la valeur de votre offre commerciale. De nombreux blogueurs professionnels ont compris que c’est là la clé de leur succès. Ils travaillent leur autorité et installent cette confiance avant même de proposer une offre commerciale.

Les avantages pour votre marketing

C’est l’argument-massue de toutes les agences de marketing digital: augmenter de manière intelligente le contenu disponible sur votre site fait mécaniquement augmenter votre trafic et votre visibilité. 

Et c’est vrai.

Mais pour vous, d’autres avantages ont tout autant – si pas plus – d’importance.  

Quand on parle de moteurs de recherches, on pense forcément à Google. Et c’est bien normal : le moteur de recherche de Google redirige plus de 90% du trafic sur internet. Cette domination a un gros avantage pour vous, parce que Google valorise les sites qui apportent les réponses les plus pertinentes aux questions des utilisateurs. 

En vous positionnant comme une source d’information fiable pour les clients que vous visez, et en suivant une série de règles basiques pour aider les robots de recherche à trouver votre site, vous augmentez vos chances de faire remonter votre site dans les premières réponses proposées par Google. Cela vous donne d’autant plus de chances d’attirer les clients potentiels vers votre offre.

Le fait de publier régulièrement indique aussi que votre site est toujours en activité. Cela incite les moteurs de recherche à revérifier votre site plus souvent, pour indexer vos nouvelles pages. 

Proposer des articles récents et complets sur une problématique donnée vous fait monter dans les classements des réponses les plus pertinentes. Chaque nouvelle page que vous mettez en ligne est une nouvelle porte d’entrée vers votre site.

Un autre avantage de tenir un blog bien structuré, est que vos visiteurs passent plus de temps sur votre site. C’est aujourd’hui l’un des principaux critères qui fait remonter votre référencement. Google considère – à raison – que si un internaute passe beaucoup de temps sur un site et y visite un grand nombre de pages, c’est qu’il y trouve un contenu utile en fonction de la recherche qu’il a effectuée.

Enfin, en publiant des articles qui tournent tous autour d’un même thème, vous augmentez naturellement le champ sémantique des mots clés sur lesquels vous vous positionnez. C’est la manière dont les robots de recherche reconnaissent que votre site mérite d’être pris en compte.

Les réseaux sociaux sont un outil très puissant pour attirer les clients vers votre offre. Mais beaucoup de petits entrepreneurs les utilisent sans stratégie, et y publient de manière désordonnée. Pire, certains s’en servent comme unique canal de communication.

L’objectif principal de votre stratégie sur les réseaux sociaux doit être de ramener vos prospects vers votre site, où vous pourrez engager une véritable conversation, de personne à personne. 

Chaque réseau est particulier, mais ils ont tous un point commun : leurs utilisateurs y viennent pour y trouver du contenu qui a du sens pour eux. Cela peut être pour avoir des nouvelles de leurs amis ou leur famille, trouver des informations qui feront avancer leur carrière, ou rejoindre une communauté qui partage leurs centres d’intérêt.

Partager vos meilleurs articles sur les bons réseaux sociaux vous permet de vous distinguer de la conversation générale en donnant aux personnes que vous visez le contenu qu’ils recherchent. 

Vous y partagerez évidemment aussi des choses plus futiles, qui ne servent pas directement votre stratégie. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit aussi d’un outil de conversation. Mais si vous gardez à l’esprit que le but de votre présence sur les réseaux sociaux est de promouvoir votre site, vous en tirerez le meilleur parti, tout en vous évitant de vous focaliser sur les vanity metrics.

L’inbound marketing est formidablement souple et adaptable. On peut le comparer au moteur d’une voiture, et vos investissements en promotion à la pédale de gaz.

Vous désirez augmenter vos activités ? Un budget plus important permet d’attirer plus de prospects. Vous voulez garder votre entreprise à taille humaine ? Réduire vos dépenses n’assèchera pas le trafic vers votre site. 

Quel que soit votre objectif, le moteur de votre promotion ne cessera pas de tourner pour autant. Vous gardez ainsi la pleine maîtrise de la direction que vous voulez prendre. 

Contrairement à d’autres médias, l’écriture reste très bon marché. Elle ne demande même que du temps si vous décidez de la prendre en charge vous-même. 

Vous aurez bien sûr quelques dépenses à faire en promotion sur Google, Facebook ou d’autres réseaux sociaux si vous voulez booster l’efficacité de vos efforts. Mais, même là, vous pourrez fortement les réduire une fois que vous aurez acquis une base d’adresses emails suffisante. L’email marketing reste en effet l’une des méthodes les plus efficientes pour prospecter et maintenir le contact avec votre communauté. 

C’est donc une stratégie idéale pour les petites structures et les entreprises en phase de démarrage. 

Le plus grand avantage du marketing en ligne, c’est que les résultats sont mesurables. Il existe beaucoup d’outils gratuits, comme Google Analytics, Google Search Console, Facebook Business, ou payants comme Moz, Hotjar, Semrush, Hubspot ou ahref. Ils vous permettent d’obtenir des informations sur le comportement de vos prospects sur votre site et les réseaux sociaux, le retour sur investissement de vos dépenses marketing ou les performances de votre trajet client (link).

Si votre stratégie n’est pas correctement mise en place, vous courrez le risque de vous perdre dans les chiffres (link n’ayez pas peur des chiffres). Cela vous demande donc de la vigilance et de rester concentré sur vos objectifs.

La tâche peut vous sembler énorme, voire au-dessus de vos moyens. Elle ne l’est pas vraiment. Une fois que vous avez paramétré les bons outils, en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés, vous n’aurez quasiment plus à y revenir. 

Mais surtout, prenez en compte l’évolution que cela représente par rapport à la période pré-internet. La moindre promotion demandait que vous dépensiez des centaines d’euros dans des campagnes d’affichage, de flyering ou de publicité dans les journaux. Et vous ne saviez pas ce qu’elles vous rapportaient.

Avec une stratégie basée sur le contenu que vous produisez, vous pouvez non seulement viser avec précision les clients que vous voulez attirer, mais aussi connaître directement les articles qui intéressent le plus vos prospects. Vous connaissez ainsi mieux leurs attentes. Vous pouvez savoir quel contenu promouvoir et maintenir vos dépenses marketing dans les clous.

A la naissance d’internet, la grande promesse était que tout le monde pouvait créer un site, que ce soit pour y parler de sa passion, réunir des communautés, ou faire du commerce. Cela a bénéficié à certains géants actuels, comme Amazon ou Netflix. 

Mais très vite, pour se faire connaître, il a fallu faire de la promotion. La première tentation a été de reproduire le même schéma que l’on avait toujours connu : faire de la publicité.

20 ans plus tard, le paysage d’internet a complètement changé. Bien sûr, il est toujours aussi facile de créer un site. Mais les techniques pour en faire la promotion sont différentes. La publicité est largement considérée comme une nuisance et les adblockers sont devenus très populaires. Google et les réseaux sociaux dominent aujourd’hui la promotion payante sur le net (lien vers une ressource ?).

Est-ce un problème ? Pas vraiment. Cette situation vous donne de nombreux avantages. Avec la publicité en ligne, vous pouvez cibler très précisément les personnes qui recevront votre message, et avoir une vision claire des résultats de vos investissements. Vous gardez aussi un contrôle serré sur vos dépenses.

Mais la domination de ceux qu’on appelle les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) est aussi critiquable sur de nombreux points, notamment sur la menace qu’elle fait peser sur le respect de la vie privée.

Pour votre entreprise, son principal inconvénient est qu’elle vous laisse à la merci de décisions sur lesquelles vous n’avez aucune prise. Ces géants du net peuvent changer à tout moment les règles du jeu. Leurs algorithmes, qu’ils gardent secrets, sont régulièrement modifié. Ils peuvent vous faire purement et simplement disparaître des radars, du jour au lendemain ! 

Facebook, par exemple, a décidé récemment de donner plus d’importance aux messages venant de la famille et amis des utilisateurs. Ou de faire la chasse à ce qu’elle considère, selon ses propres critères, comme des fake news. Tout cela suite à la polémique autour des manipulations lors des dernières élections américaines. 

Le réseau social change en permanence de stratégie. Il y a quelques années, la société de Mark Zuckerberg a tenté de concurrencer les géants de la vidéo comme Youtube ou Netflix. Elle s’est mise à privilégier les contenus vidéo par rapports aux autres types de messages. Ca a été un échec. Résultat : les vidéos sont maintenant un peu plus délaissées au profit des groupes et des stories.

Si vous ne voulez pas devoir adapter votre stratégie en fonction des résultats financiers des géants du net, vous devez suivre cet adage de Joe Pulizzi, fondateur du Content Marketing Institute : ne construisez pas sur un terrain en location ! 

Votre stratégie sur les réseaux tiers doit toujours avoir comme objectif de ramener le trafic et la conversation vers votre site et votre newsletter. Ces outils vous permettent de garder le contrôle sur la forme, le contenu et surtout les destinataires de vos messages.

Il y a bien évidemment une foule d’autres raisons qui devraient vous convaincre d’implémenter un blog sur votre site. N’hésitez pas à m’en signaler d’autres en commentaire. 

Si vous désirez en savoir plus sur la manière de démarrer son blog, recevez par email mes 5 conseils pour lancer une campagne de marketing de contenu réussie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez la communauté

Inscrivez-vous à la newsletter d'Alors, Raconte !